Nous l’avions déjà mentionné dans nos articles précédents : l’écologie mérite toute son attention dans l’industrie du textile. Après la rencontre de l'entreprise Bruma qui concentre sa production sur l’utilisation de produits écologiques, nous nous sommes intéressés aux entreprises offrant une dimension sociale en plus de leur impact écologique. À Cusco au Pérou, l'entreprise française Perús agit auc cotés de l'association "Los Chicos de Cusco".

D'un côté, l'entreprise Perús a été créée par trois amis d'enfance, Armand, Nicolas et Henri, après un voyage au Pérou. Par la suite ils ont décidé de fonder en 2014 la marque Perús en se concentrant sur des paires de chaussures inspirées du design de la culture inca. De l'autre, l'association "Los Chicos de Cusco" a été fondée par Jean-Gabriel Cabot il y a 11 ans. Une idée inspirée d'une rencontre avec un couple de Péruviens enseignant dans le quartier de San Jeronimo oeuvrant à la scolarisation des enfants issus d'un milieu social défavorisé.

Depuis, l'association soutient financièrement et humainement plusieurs écoles de la région de Cusco. Trois écoles soutenues en 2018:

  • La plus ancienne: ASVIN qui a vu le jour en 2007 à la création de l'association dans le but d'enrayer le travail des enfants dans le quartier de San Jeronimo.
  • La solidaire:  l'école Picol qui a été  construite par les habitants du quartier eux-mêmes et agrandie en 2016 par l'association.
  • La particulière: l'école Las Hormiguitas du centre social Huchuy Yachaq qui est née de la volonté d'habitants et de Marlene, éducatrice de rue, de proposer aux enfants travailleurs un lieu de ressource et d'éducation.

Los Chicos de Cusco permet à ces écoles de pouvoir fonctionner grâce à un soutien financier qui va permettre de rémunérer les professeurs, faire l'entretien des bâtiments, réaliser les travaux de rénovation et acheter le matériel scolaire. Mais aussi, la structure joue un rôle déterminant en ce qui concerne la scolarisation des jeunes Péruviens. Même si l'école est aujourd'hui gratuite et obligatoire au Pérou pour les enfants de 6 à 12 ans, la pauvreté reste un obstacle à l'éducation. La non-satisfaction des besoins physiologiques (alimentation et hébergement) se manifeste par le travail des enfants au lieu de leur scolarisation. Dans la période 2008-2012, l'UNICEF a recensé plus de 10% d'analphabètes au Pérou.

Ainsi, l'association permet à 200 enfants allant de 6 à 13 ans d'être scolarisés gratuitement dans l'une des trois écoles dans des conditions d'apprentissage décentes. À noter que les écoles sont toutes indépendantes.

Tout ce travail demande beaucoup de moyens financiers. Seulement les aides de l'état n'augmentent pas et les dons ne sont pas une ressource permanente. Une rencontre entre les fondateurs de la marque de chaussure et Jean-Gabriel Cabot a permis l'émergence du programme TwoShoesForSchool. Ce projet entre l'entreprise Perús et l'association Los chicos de Cusco consiste à reverser 1€ à l'association pour chaque paire vendue. Ce partenariat est une grande réussite car depuis le début en décembre 2014, Perús a reversé 25 000 euros à l'association. En sachant qu'en moyenne, 1 euro est le coût que représente l'école par jour et par enfant dans la région de Cusco. En plus de l'aide financière indispensable au bon fonctionnement des écoles, Perús apporte une reconnaissance et de la notoriété au projet éducatif. Au-delà de ce partenariat, en discutant avec Amandine une jeune française impliquée dans l'association, nous avons vite compris qu'il est très important de trouver sur le long terme une stabilité financière. La scolarité des enfants issus de milieu défavorisé ne peut pas dépendre seulement de la vente de chaussures ou des donateurs privés. Il est necessaire d'impulser une démarche de développement auto-gerée par les écoles et non d'instaurer une relation de dépendance financière.

Aussi, on remarquera dans ce projet la belle complicité entre ces deux acteurs aux objectifs différents mais aux valeurs communes. La scolarité est un droit universel en soi mais aussi un moyen de favoriser la paix et le respect des droits de l'homme en général.  A noter qu'au niveau mondial, de nombreux progrès ont été faits en terme de "taux de scolarisation des enfants". On ne le dira jamais assez, l'éducation est la clef d'un monde meilleur. 

On remercie Amandine de l'association Los Chicos de Cusco et l'équipe Perús d'avoir pris du temps pour répondre à nos questions, ainsi qu' Allainz Global Assistance, notre fidèle partenaire sans qui toute cette aventure n'aurait pas été possible. 

 

Nos sources: Perús - Les écoles Andines - UNICEF - IndexMundi